2019  © Céline Siné  - La Main Vers Soi - Mentions légales

La Gestalt-thérapie met l'accent sur la conscience de ce qui se passe dans l'instant présent aux niveaux sensoriel, affectif, intellectuel, social et spirituel, indissociables.

 

Elle souligne le sens de la responsabilité et réhabilite le ressenti émotionnel, trop souvent encore censuré par la culture occidentale.

 

L'instant présent est une expérience de contact avec autrui ou avec l'environnement. Cette expérience contient aussi le souvenir, les expériences antérieures, les fantasmes, les situations inachevées, les anticipations et les projets…

La Gestalt propose, plutôt que d’expliquer les origines de nos difficultés, d’expérimenter des pistes de solution dans la libre construction d’un sens : à la recherche du "savoir pourquoi", elle ajoute le "sentir comment", mobilisateur de changement.

« Gestalt » est un mot allemand qui signifie la forme, le contour, la figure.

Le verbe « gestalten » est davantage représentatif de la notion de processus, objet de l’attention du Gestalt-thérapeute, car il comporte l’idée du mouvement (prendre forme, se structurer, se modeler, s’organiser…), et inclut une notion temporelle.

Ce qui intéresse le Gestalt-thérapeute c’est le processus de formation de ces figures successives et ce qu’elles disent de notre rapport à l’autre.

Je m'appuie également sur la psychogénéalogie dans mon accompagnement psychothérapique.

La psychogénéalogie est une pratique clinique développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger selon laquelle les événements, les traumatismes, les secrets et les conflits vécus par les ascendants d'un individu conditionnent ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles psychologiques, ses maladies, voire ses comportements étranges ou inexplicables. Elle s'est fondée sur ses propres observations et aussi sur des concepts issus de la psychanalyse, de la psychologie, de la psychothérapie et de la systémique.